Accueil > Phytothérapie > L’utilisation de l’absinthe en phytothérapie

L’utilisation de l’absinthe en phytothérapie

samedi 10 mars 2012

L'utilisation de l'absinthe en phytothérapie

Plante médicinale par excellence, l’absinthe possède des propriétés qui lui offrent une place de choix en phytothérapie. Découvrons sans plus tarder ses vertus et ainsi que quelques trucs et astuces pour en profiter pleinement.


Caractéristiques de l’absinthe

De la famille des astéracées, l’absinthe a pour nom latin « Artemisia absinthium ». La plante est également connue sous l’appellation « d’herbe aux vers » ou « grande absinthe ». Pour profiter de ses bienfaits, on sollicite ses sommités fleuries ainsi que ses feuilles. Visuellement, on la reconnaît facilement, car elle est recouverte d’un duvet argenté et présente des capitules jaunes et des pannicules au bout de ses tiges. Mis à part l’Europe, l’absinthe pousse en Asie et en Afrique et s’adapte plus facilement aux sols secs.

Les vertus thérapeutiques et indications de l’absinthe

Depuis longtemps, nombreux sont ceux qui ont pris pour habitude de consommer de l’absinthe afin de traiter les troubles gastriques, digestifs, intestinaux. C’est donc un remède efficace qui soulage maux d’estomac, ballonnements et flatulences, mais qui traite aussi les coliques des intestins. L’absinthe est une solution idéale en cas de difficulté pour s’alimenter et en cas d’anorexie, car on le connait également en tant que stimulant de l’appétit. Par ailleurs, elle a pour effet de diminuer la fièvre, c’est donc un fébrifuge naturel efficace. Grâce à ses vertus anthelminthiques, la plante est tout indiquée pour se débarrasser des vers et des helminthes.

Profiter des bienfaits de l’absinthe : préparations

Les vertus de l’absinthe sont accessibles aussi bien en usage interne qu’externe. La manière la plus simple de consommer la plante est la tisane. Cette dernière se prépare en portant une casserole d’eau à ébullition et en y jetant une poignée de feuilles. Une décoction d’absinthe se prépare presque de la même manière. La différence, c’est qu’après incorporation des feuilles, il faut réduire le feu et laisser mijoter la préparation une demi-heure avant de la filtrer et d’y ajouter du sucre et du miel. En usage externe, on applique la décoction à même la peau, non sans y avoir ajouté au préalable quelques gouttes d’huile essentielle d’absinthe pour un résultat plus concentré. Mentionnant par ailleurs que la plante est déconseillée aux femmes enceintes ainsi qu’à celles qui allaitent.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0