Accueil > Phytothérapie > L’ail des ours : caractéristiques et propriétés

L’ail des ours : caractéristiques et propriétés

mardi 20 mars 2012

L'ail des ours : caractéristiques et propriétés

Utilisé en phytothérapie, l’ail des ours est une plante médicinale aux nombreuses propriétés. Découvrez comment elle peut contribuer à une bonne santé et suivez nos conseils pour pleinement profiter de ses vertus.


Caractéristiques de l’ail des ours

Plante herbacée vivace, l’ail des ours se caractérise par de longues feuilles et de petites fleurs blanches en forme d’étoile. On la confond parfois physiquement avec le colchique d’automne ou le muguet, mais dans ce cas, il faut se fier à l’odeur aillée caractéristique de la plante. L’herbe peut atteindre les 50 centimètres de hauteur. Également appelée ail sauvage, on la retrouve un peu partout en Europe. Sa récolte a lieu principalement durant la période de mars-avril, soit au printemps. On préfère la cueillir avant la floraison, car lorsqu’elle fleurit, la plante devient très amère et se met à dégager une forte odeur typique d’ail, plutôt désagréable. En phytothérapie, on utilise plus particulièrement le bulbe et les parties aériennes.

Composition et propriétés de l’ail des ours

L’ail des ours contient de la vitamine C, des sels, de l’aldéhyde instable ainsi que du sulfure de vinyle. S’ajoutent à cela un grand nombre de composés et d’agents divers, dont le sélénium bioactif, mais aussi de l’allicine, un antimicrobien puissant. Par ailleurs, la plante herbacée renferme un important taux d’huile essentielle sulfurée. On associe à l’ail des ours des propriétés similaires à l’ail classique. Outre le fait que c’est un hypotenseur efficace, il est réputé en tant qu’antiseptique, rubéfiant, anthelminthique, hypolipémiant et dépuratif. Pour finir, ce serait un amaigrissant infaillible.

Indications d’utilisation de l’ail des ours

Comme l’ail traditionnel qui sert à relever le goût de nos plats, l’ail des ours est efficace pour faire baisser la pression artérielle et pour stimuler la circulation sanguine. Il est également consommé en cas d’athérosclérose, d’arthrite, de rhumatismes et de problèmes gastro-intestinaux comme les maux d’estomac et les ballonnements. L’ail des ours est recommandé pour faciliter la digestion en plus de remédier aux ascaris, notamment lorsqu’on l’avale en infusion. Par ailleurs, la plante dégage les voies respiratoires et serait donc conseillée en cas d’emphysème et de bronchite. Enfin, on la recommande pour pallier aux cas de constipation et de diarrhées chroniques.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0