Accueil > Phytothérapie > La bugrane, une plante médicinale aux multiples vertus

La bugrane, une plante médicinale aux multiples vertus

mardi 4 décembre 2012

La bugrane, une plante médicinale aux multiples vertus

La bugrane est une plante médicinale aux innombrables vertus thérapeutiques qu’elle puise dans ses racines. Elle est, de ce fait, d’une aide précieuse pour soigner de nombreux maux.


La bugrane

La bugrane, de son appellation scientifique « Ononis Spinosa », est un petit arbre appartenant à la famille de Fabacées. On la rencontre particulièrement dans les zones tropicales. Cette plante est dotée d’une racine bien longue, dont la couleur varie du brun au gris. Lorsque la plante entre en floraison, celle-ci produit des fleurs roses en forme de gousse. Plante épineuse, elle est aussi constituée de plusieurs éléments, dont notamment la saponine, les glucosides, la résine, la phytostérine ainsi que la gomme.

Les bienfaits de la bugrane

En sa qualité de plante médicinale, la bugrane est capable de guérir. Ses nombreuses propriétés lui valent d’être un remède naturel par excellence. On lui attribue notamment des propriétés purgatives. Grâce à la bugrane, une personne souffrant d’indigestion recouvre très vite un bon équilibre au sein de son organisme. Outre cette propriété, cette plante médicinale possède également des effets diurétiques et permet d’optimiser le mécanisme de la vésicule biliaire. Il s’agit par ailleurs d’un excellent remède antiseptique. Ainsi, de par ces nombreuses propriétés, la bugrane aide à lutter efficacement contre différentes maladies, telles que l’hépatite, la goutte ainsi que la cystite. Elle permet également de stopper une poussée d’eczéma et de traiter une angine.

Conseils d’emploi de la bugrane

En tant que plante médicinale, la bugrane doit être utilisée avec précaution. Pour que ce remède naturel puisse produire les effets escomptés, il est fondamental de respecter le dosage préconisé. Pour le traitement d’affections internes telles que les hépatites ou les prostatites, 50 g de la plante suffisent. Versez cette quantité dans un litre d’eau et portez le mélange à ébullition durant une dizaine de minutes puis laissez refroidir. Il faut prendre garde à ne pas consommer plus de 8 tasses du remède par jour. Quant aux affections externes, à l’instar de l’angine ou l’eczéma, préparez une décoction à base de bugrane et servez-vous-en en guise de compresse ou de bain de bouche.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0