Accueil > Phytothérapie > Phytothérapie : dans quels cas utiliser la camomille ?

Phytothérapie : dans quels cas utiliser la camomille ?

vendredi 11 avril 2014

Phytothérapie : dans quels cas utiliser la camomille ?

La camomille figure parmi les plantes les plus utilisées en phytothérapie. Depuis l’Antiquité, les Égyptiens ont prescrit ce « médicament précieux » pour soigner divers troubles. Actuellement, on attribue à la camomille de nombreuses vertus qui font son succès.


La camomille en usage interne

Avant tout, il faut savoir que si la camomille romaine est la plus populaire, il ne demeure pas moins que la camomille allemande ou noble est réputée posséder les mêmes bienfaits, ou du moins à quelques différences près. On attribue à cette plante des bienfaits sur la digestion. En cas de troubles digestifs tels que les ulcères, la gastro-entérite ou les vomissements, la camomille est un remède qui soulage efficacement. Elle aide aussi à lutter contre les flatulences et les ballonnements.

Cette plante miracle est également connue pour ses vertus apaisantes sur le système nerveux. Prise avant le coucher en tisane, la camomille aide grandement à améliorer le sommeil. Elle est aussi préconisée en cas de dépression et d’anxiété. Grâce à la présence de l’apigénine, de nombreuses études ont démontré une propriété anticancéreuse de la camomille.

Cette plante est par ailleurs recommandée pour atténuer les problèmes menstruels et les inflammations. À cela s’ajoute sa vertu fébrifuge, qui fait donc tomber la fièvre. Ceux qui connaissent des problèmes d’appétit trouveront aussi une amélioration considérable grâce à la camomille qui s’avère tonifiante.

La camomille en usage externe

Appliquée seule ou associée à d’autres plantes, la camomille soulage de nombreux maux. Elle est efficace pour soigner les problèmes de peau, tels que l’eczéma et le dessèchement cutané. En outre, son action bénéfique contre les cas de dermatose inflammatoire n’est plus à démontrer. Sa qualité de plante vulnéraire lui confère un pourvoir désinfectant et cicatrisant sur les plaies. Il en est également ainsi pour la bouche et les problèmes ophtalmiques, dont la conjonctivite.

Les douleurs névralgiques comme les maux de dents seront apaisés par l’action de la camomille. En cas de problèmes d’hémorroïde, on peut l’appliquer pour ressentir rapidement son action atténuante. Enfin, la camomille est un fabuleux allié des cheveux. D’ailleurs, elle entre dans la composition de nombreux soins capillaires, bénéfiques pour les cheveux ternes et sans éclat.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0