Accueil > Huiles essentielles utilisation > Pourquoi les huiles essentielles sont dangereuses pour les bébés (...)

Pourquoi les huiles essentielles sont dangereuses pour les bébés ?

mercredi 2 octobre 2013

Pourquoi les huiles essentielles sont dangereuses pour les bébés ?

Utiliser des huiles essentielles est devenue monnaie courante. Mais on oublie souvent que parce qu’elles sont naturelles, elles sont plus concentrées, et donc parfois plus toxiques, surtout pour les bébés. Explications sur les dangers qu’elles peuvent présenter pour les tout-petits.


Des dangers liés à l’immaturité du foie de bébé

Les explications sur les risques de toxicité que les huiles essentielles peuvent présenter chez un bébé sont fondées sur l’état d’immaturité du foie. En effet, le développement du foie d’un bébé n’arrive pas à sa maturité à la naissance. Or nous le savons, c’est cet organe qui est responsable de la fabrication des enzymes chargés de transformer les molécules étrangères à l’organisme afin que celui-ci puisse les éliminer plus facilement. En raison de cette immaturité du foie, les risques d’accumulation des déchets sont accrus chez le bébé, ce qui peut être dangereux pour lui.

Une importante absorption du produit par voie cutanée

Les bébés ont une peau encore extrêmement fine. Cela favorise une importante absorption des principes actifs des huiles essentielles. En outre, leurs muqueuses respiratoires sont très sensibles en cas de diffusion de ces produits dans l’air.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Le développement du foie d’un bébé arrive généralement à maturité entre sa première et sa troisième année. Il est donc préférable de ne pas utiliser des huiles essentielles chez un enfant jusqu’à l’âge de 3 ans. Par ailleurs, il est important de rester vigilant en prenant soin de choisir les huiles les plus douces, dont la concentration est faible : lavande fine, camomille noble, bois de rose, orange douce...

Par contre, certaines huiles essentielles sont à proscrire chez les enfants. C’est le cas notamment des huiles à base d’extraits de menthe qui sont susceptibles d’entraîner des convulsions, celles qui contiennent du phénol, telles que le lavandin grosso, la cannelle, l’origan et le girofle, ainsi que celles qui contiennent de la cétone, à l’instar du romarin et de la sarriette.

Par ailleurs, il est formellement interdit d’utiliser des huiles essentielles en massage sur un bébé. Et si vous souhaitez en diffuser dans une pièce de votre maison, faites-le en l’absence de votre enfant, et n’utilisez pas votre diffuseur plus de dix minutes.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0