Accueil > Phytothérapie > Généralités sur les huiles essentielles : définition, qualité et (...)

Généralités sur les huiles essentielles : définition, qualité et dénomination

samedi 25 juillet 2009

Généralités sur les huiles essentielles : définition, qualité et dénomination

UTILISATION DES PLANTES

L’aromathérapie est l’utilisation de plantes aromatiques. Sont utilisés les principes volatiles des plantes aromatiques ne dépassant pas 20 à 30 molécules de carbone en vue d’obtenir des huiles essentielles dans un but thérapeutique.

A l’heure actuelle, environ 300 à 400 plantes aromatiques sont utilisées en aromathérapie.


UTILISATION DES PLANTES

L’aromathérapie est l’utilisation de plantes aromatiques. Sont utilisés les principes volatiles des plantes aromatiques ne dépassant pas 20 à 30 molécules de carbone en vue d’obtenir des huiles essentielles dans un but thérapeutique.

A l’heure actuelle, environ 300 à 400 plantes aromatiques sont utilisées en aromathérapie.

Bien que les Egyptiens et les Chinois aient déjà la connaissance des plantes, ce n’est qu’au siècle dernier que l’aromathérapie s’est réellement développée et principalement en France avec Gattefossé qui publie en 1931 un ouvrage "Aromathérapie" dans lequel il décrit ses expériences et ses découvertes. C’est d’ailleurs le premier à montrer les relations entre la structure et les activités des composants aromatiques et à codifier les grandes propriétés des arômes naturels (antitoxique, antiseptique, tonifiante, stimulante, calmante …).
 
Le Docteur Jean Valnet est à l’origine de la nouvelle vague d’intérêt du grand public pour l’aromathérapie, mais ses travaux - très intéressants lors de leur sortie - ont depuis été approfondis par Franchomme.
 
On compte environ 800 000 espèces botaniques mais toutes ces espèces ne seront pas utilisées en aromathérapie.
 
 
On distingue parmi ces espèces :
 
1 - Les plantes aromatiques c’est-à-dire plantes suffisamment riches en molécules aromatiques. 200 à 300 espèces seront uniquement utilisées car beaucoup d’essences sont encore peu connues et leurs propriétés mal définies.
 
2 - Les plantes aromatiques non exploitées :

- A cause de leur toxicité : Tanacetum vulgare
- Par manque de connaisance aromatologiques quant aux propriétés particulières : Bupleurum arborescens
- Car les molécules aromatiques de la plante contiennent peu d’essences lorsqu’elles sont extractibles par la distillation à la vapeur d’eau. Ces plantes seront exploitées dans la parfumerie (plusieurs centaines) et dans l’industrie alimentaire sous forme d’arômes non biologiques. Les molécules seront extraites à l’aide de solvants organiques ou de supports lipidiques (méthode d’enfleurage).
 
3 - Les plantes sans fragrance particulière à l’état naturel. Le parfum peut parfois se révéler lors d’une transformation enzymatique : Betula lenta (bouleau) ou Brassica nigra (moutarde noire) avec des molécules aromatiques très spécifiques rendant leur utilisation difficile.
 

DEFINITIONS

 
L’huile essentielle est un extrait obtenu par distillation à l’eau ou à la vapeur d’eau, de plantes entières ou de parties de plantes aromatiques, et constituée exclusivement (ou presque) de molécules huileuses, volatiles et odorantes.
 
L’huile essentielle est donc l’essence distillée. Elle est liposoluble, c’est-à-dire qu’elle se mélange avec des corps gras et de l’alcool.
 
L’ESSENCE AROMATIQUE est un produit localisé dans la vésicule aromatique des plantes :
 
- Obtenu par incision : le tronc de l’arbre ou de la plante est lésé. Le produit de sécrétion est recueilli, puis distillé.
 
- Obtenu par expression de plantes : les zestes de l’agrume (principalement) sont broyés ou passés dans des râpes. On recueille un jus coloré qui contient des arômes et d’autres produits. L’essence sera séparé des autres produits sachant qu’il peut rester notamment des pigments colorant l’essence.
 
L’HYDROSOL AROMATIQUE (HA) ou hydrolat est obtenu par distillation de la plante entière ou une partie de la plante à la vapeur d’eau, à faible pression et pour une durée précise pour chacune d’elles. C’est une solution naturelle des molécules aromatiques solubles dans l’eau.
 
 Les hydrolats sont utilisés comme produit d’hygiène, comme complément alimentaire pour corriger un terrain. Dans cette optique, il s’utilise par voie orale à raison de 1 à 4 c à soupe par jour.
 
La durée peut se faire sur de longues périodes ininterrompues ou sous forme de cure d’un à deux mois à renouveler deux fois par an. Il n’y a pas de danger à dépasser cette dose sur une très courte période.
 
 

METHODES D’OBTENTION DES MOLECULES AROMATIQUES

Expression Inscision Distillation Hydro distillation
Broyage et rapage des zestes Récupération du produit de sécrétion d’un tronc d’arbre après incision Récupération des molécules huileuses (en haut du récipient) Récupération des molécules solubles à l’eau (en bas du récipient)
Essence Essence Huile Essentielle Hydrolat

QUALITE DES HUILES ESSENTIELLES

 
Si nous souhaitons une qualité optimale d’une huile essentielle, nous devons travailler avec un laboratoire garantissant une huile essentielle chémotypée. Dans le cas contraire, nous pouvons nous trouver en présence d’une huile essentielle falsifiée pour les raisons suivantes :
 
- La plante d’origine est de mauvaise qualité, n’a pas été récoltée au moment opportun ou encore ce n’est pas la bonne partie de la plante qui a été récoltée.
 
- L’huile essentielle est déterpénée. En général cela est stipulée sur l’étiquette. Les terpènes ont été enlevés du produit à cause de leur propriété irritante. Mais dans la mesure où sont également présents des aldéhydes dans la composition de l’huile essentielle, cette molécule deviendra irritante car elle ne peut pas se temporiser avec les terpènes.
 
- Les mélanges et faux produits : on trouve sous le nom de verveine citronnée (qui coûte aux environs de 50 euros les 5 ml) un mélange de verveine citronnée et de lemon grass qui ne coutera que 2 euros les 5 ml.
 
- Les huiles essentielles de synthèse : c’est un produit chimique pur en général vendu en pharmacie et fabriqué par le pharmacien qui synthétise la molécule aromatique dominante. Par exemple pour eucalyptus globulus, c’est la molécule d’eucalyptol qui est synthétisée ; pour la menthe poivrée (menthe piperita) c’est la molécule de menthol.

DENOMINATION DES HUILES ESSENTIELLES

L’appellation latine est utilisée dans la nomenclature botanique pour une définition précise de l’espèce botanique. Ceci est d’autant plus important que le nom en français peut être différent d’une région à l’autre, d’ou la nécessité du nom latin .

Prenons par exemple l’huile essentielle de citronnelle :

Cymbopogon nardus - Citronnelle de Ceylan
Cymbopogon winterianus - Citronnelle de Java
Cymbopogon citratus - Verveine des Indes
 
Cette classification nous permet de définir avec précision les caractéristiques spécifiques désignées de l’huile essentielle nous informant sur la qualité du produit obtenu :

- La famille
-  Le genre
- L’espèce
- La sous-espèce
- La race chimique
- La partie chimique de la plante utilisée

Prenons par exemple l’eucalyptus radiata ssp radiata cineolifera (fe) :

- Famille : Myrtacées
- Genre : Eucalyptus
- Espèce : Radiata
- Sous-espèce : ssp radiata
- Race chimique : cineolifera (1,8 cinéole)
- Partie de la plante : feuilles

Quelques précisions :
 
Espèce : L’espèce botanique est la variété de la plante. Prenons l’exemple de lavandula vera (lavande vraie) :

- Lavandula vera est la lavande vraie
- Lavandula vera var grangrans est une variété sauvage
- Lavandula vera var maillette est un clone cultivé(Var signifie variété)
 

Race chimique ou spécificité biochimique (sb) :

La race chimique représente la molécule aromatique dominante qui confère à l’huile essentielle ses propriétés spécifiques. Cette notion sera développée dans le chapitre suivant.
 
Partie de la plante ou organe reproducteur : C’est la partie de la plante à utiliser dans laquelle sont localisées les essences.
 

Organes producteurs d’essence :

 
Les organes végétatifs :

- Les feuilles : famille des astéracées (hypericum perforatum - chamaemelum nobile)
- Les tiges - famille des labiacées (mentha piperita)
- L’ecorce - famille des lauracées (cinnumomum zeylanicum)
- Les racines ou rhizones ( famille des aciacées (angelica archangelica)
- Le bois
 
Les organes reproducteurs :

- Les fleurs - famille des rosacées (rosa damascena)
- Les pédoncules : pas d’essences spécifiques utilisées
- Les graines ou semences - famille des apiacées (daucus carotta)
- Les fruits - famille des rutacées (citrus reticula var mandarina)

L’INFORMATION CIRCULANTE

Ici nous entrons dans une dimension toute autre. C’est à partir de l’olfaction que l’être humain va être capable de capter cette information circulante et d’avoir un avis sur elle.

En effet, par l’intermédiaire du sens de l’olfaction, nous pouvons constater que les huiles essentielles éveillent des sensations émotionnelles. Ainsi, elles peuvent aider simplement parce qu’elles peuvent rappeler des émotions fortes constructives et positivantes consciemment ou inconsciemment dans la mesure où la charge émotionnelle induite par les molécules aromatiques est inconnue du mental.

L’information circulante est donc liée à la volatilité des molécules aromatiques et à l’organisation de l’être humain avec sa force vitale qui sera capable de capter cette information circulante plus ou moins bien. Elle a un effet de résonance positive ou négative en fonction du vécu de la personne, des informations ancrées dans sa mémoire cellulaire.

CONCLUSION

J’ai souhaité donner des informations les plus complètes possibles, à toutes les personnes intéressées par les huiles essentielles, utilisatrices ou futures utilisatrices afin qu’elles puissent se faire une autre idée de l’aromathérapie ; une idée plus respectueuse de la synergie du règne végétal.

Dans le livre « l’aromathérapie exactement » de P. Franchomme et du Docteur D. Pénoël aux Editions Roger Jollois., vous trouverez toutes les informations concernant la partie biochimique de l’aromathérapie, informations validées par de nombreuses études en laboratoire et reconnues scientifiquement.

Dominique Silvestro
Naturopathe
Juillet 2009


Retrouvez toutes les huiles essentielles bio sur la boutique Vert et Terre.



2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0