Accueil > Phytothérapie > Les vertus thérapeutiques de l’herbe à bouc

Les vertus thérapeutiques de l’herbe à bouc

vendredi 26 août 2011

Les vertus thérapeutiques de l'herbe à bouc

Ageratum conyzoides, connu sous les noms communs d’herbe à bouc ou herbe aux sorciers, est une mauvaise herbe d’origine Polynésienne. Cette plante envahissante peut être exploitée aussi bien dans le domaine agricole que phytothérapeutique.


Les caractéristiques de l’herbe à bouc

L’herbe à bouc est une plante herbacée appartenant à la famille des astéracées. Elle émane des substances volatiles, très odorantes. La tige de la plante est cylindrique. Les feuilles sont simples, ovales et dentées. Elles sont disposées de manière alterne tout au long de la feuille. Les fleurs sont des petits capitules de couleur violette. Toute la partie aérienne de la plante peut être utilisée. L’Ageratum renferme de l’huile essentielle contenant du précocène I et II. De plus, elle contient du phénol et du conyzorigum.

À part cela, elle renferme de l’ageratochromène, de la coumarine, des flavonoïdes, des alcaloïdes, des triterpènes, ainsi que de la saponine. D’autres composés tels que les terpénoïdes, les chromèbes, les carotènes, les stérols et les comnariennes sont également présents dans la plante. La comnarienne attribue une propriété anticoagulante à l’herbe à bouc. En outre, elle possède des actions antidiarrhéiques, antidysentériques. Elle est aussi antiparasitaire et antibactérienne. Elle présente des effets rafraîchissants, diurétiques, anticoagulants et fébrifuges.

Utilisations de l’herbe à bouc

Grâce à la présence de précocènes dans l’huile essentielle d’Ageratum conyzoides, elle est efficace pour lutter contre les insectes nuisibles. Elle est aussi utilisée pour éradiquer les nématodes. À part cela, elle soigne les blessures et les troubles cutanés. Elle est indiquée pour traiter les affections, les plaies et la lèpre. Dans le cas d’une plaie, appliquez une décoction de 15 g de feuilles pour 1 litre d’eau. Faites bouillir pendant 10 minutes et filtrez. Laissez refroidir avant de laver les plaies avec ce décocté.

D’un autre côté, pour traiter les éruptions cutanées, utilisez une décoction de feuilles et de tiges. L’herbe à bouc est aussi conseillée pour guérir le rhume et la toux. Elle est également efficace pour lutter contre les affections du tube digestif. De plus, les constituants de la plante agissent sur la muqueuse intestinale afin de résoudre les problèmes de constipation. Elle permet également de guérir les maux de ventre. Enfin, elle est indiquée en cas de métrorragie postpartum. Dans ce cas, vous pouvez administrer 30 à 50 g de suc de la plante fraîche par jour.


2008-2014 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0