Accueil > Phytothérapie > Les vertus et utilisations du houblon en phytothérapie

Les vertus et utilisations du houblon en phytothérapie

mercredi 24 juillet 2013

Les vertus et utilisations du houblon en phytothérapie

Le houblon présente de nombreuses vertus, parfois insoupçonnées. Si une infusion au houblon est particulièrement efficace contre l’insomnie, cette plante possède d’autres propriétés étonnantes.


Le houblon

Utilisé depuis le Moyen-Âge, le houblon est connu pour ses vertus digestives, gynécologiques et sédatives. Les cônes et les fleurs femelles sont utilisés à des fins thérapeutiques, et les feuilles fraîches en application locale. Les jeunes pousses de houblon peuvent également être consommées crues ou cuites. Elles possèdent des vertus toniques et rafraîchissantes, mais aussi apéritives, diurétiques et dépuratives.

Les utilisations du houblon

De par ses propriétés, le houblon est utilisé pour traiter les troubles du sommeil. On le consomme sous forme de tisane ou en gélules, mais il est également possible de mettre des cônes de houblon dans les oreillers pour un sommeil moins agité grâce à l’huile essentielle contenue dans ces cônes et qui ont des propriétés sédatives et hypnotiques.

Le houblon est également efficace pour traiter les problèmes causés par une surexcitation sexuelle, comme l’éjaculation précoce et les pollutions nocturnes. Chez les femmes, le houblon aide à atténuer les symptômes hormonaux causés par la ménopause. Il stimule aussi l’appétit et aide à la digestion. Très utile pour calmer les douleurs causées par une hyperacidité gastrique, il contribue à atténuer les douleurs d’un cancer de l’estomac. Les feuilles pilées, quant à elles, sont utilisées en application locale contre les furoncles bien qu’elles peuvent causer une irritation de la peau chez certains sujets.

Les précautions d’utilisation

S’il comporte de nombreux bienfaits, l’utilisation du houblon doit cependant faire l’objet d’une attention particulière. Chez certaines personnes, il peut provoquer des réactions allergiques assez graves. Cette plante est déconseillée aux femmes enceintes ainsi qu’aux personnes qui ont des antécédents de cancer du sein, de l’utérus ou de la prostate. D’autre part, il ne faut pas consommer du houblon lorsqu’on est sous antidépresseurs, antihistaminiques ou sous anxiolytiques puisqu’il a les mêmes effets, ce qui peut s’avérer dangereux. De même, il faut éviter de boire de l’alcool lorsque l’on absorbe du houblon. Enfin, il est déconseillé de l’utiliser chez les enfants de moins de 12 ans.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0