Accueil > Huiles essentielles > Huiles essentielles et allergies

Huiles essentielles et allergies

jeudi 4 août 2011

Huiles essentielles et allergies

Les huiles essentielles ont pour principales fonctions de nous embellir la vie, en parfumant nos maisons, en soignant nos petits bobos ou en nous soulageant de malaises passagers. La question du jour concerne la relation entre huile essentielle et allergie.


Les allergies soulagées par les huiles essentielles

Les huiles essentielles viennent au secours des personnes atteintes du « rhume des foins » à la belle saison. L’asthme, l’irritation des yeux, les éternuements fréquents constituent les manifestations fatigantes de l’allergie. Il est recommandé de consulter un médecin, seul habilité à établir un diagnostic précis du facteur allergène. Toutefois, pour des petits soucis saisonniers avérés, il est possible que le docteur nous recommande une huile essentielle. Ainsi, les rhinites d’origine allergique sont facilement soulagées par l’utilisation en diffusion de l’huile essentielle d’eucalyptus. L’eczéma, par ailleurs, sera soulagé par un bain contenant de l’huile essentielle de camomille. Noter également que l’huile essentielle d’estragon, surtout utilisée pour guérir les troubles de la digestion (aérophagie, gastrites, etc.) est recommandé à titre de prévention en cas d’allergie à la pollinisation. Dans ce cas, elle sera utilisée environ 15 jours avant le début de l’éclosion du pollen. Mais des précautions s’imposent en toutes circonstances.

Huiles essentielles, précautions d’emploi

Toute huile essentielle doit être utilisée avec prudence. Ainsi, une huile essentielle ne doit jamais être utilisée pure. Elle est également interdite pour les bébés et les enfants. Procédez à des tests avant toute utilisation. Bien que les allergies aux huiles essentielles se soient avérées rares, des situations exceptionnelles se rencontrent. Ainsi, il existe une liste d’huiles essentielles interdites en automédication. De plus, comme dans toute allergie, la manifestation de rougeurs sur le cou, le visage, le décolleté et les mains, parfois les parties génitales, constitue des signes qui doivent retenir l’attention. Une étude européenne explique que certaines huiles essentielles, au contact de l’oxygène, deviennent potentiellement allergisantes. Parmi les plus citées, l’huile essentielle de bergamote, de millepertuis, de paprika, d’ail, de thé Kamboucha, de gingko biloba. La citronnelle, l’ylang-ylang, le bois de santal ainsi que les absolues de jasmin et de narcisse seraient également de nature allergisante.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0