Accueil > Huiles essentielles > Les huiles essentielles pendant la grossesse

Les huiles essentielles pendant la grossesse

jeudi 19 janvier 2012

Les huiles essentielles pendant la grossesse

Les huiles essentielles sont généralement proscrites durant la grossesse. Pourtant, elles peuvent être d’une grande utilité quant au bon déroulement de celle-ci si toutefois, elles sont utilisées à bon escient et prudemment. Effectivement, les huiles essentielles permettent de mieux vivre la grossesse avec tous ses désagréments.


Utilité des huiles essentielles

Durant la grossesse, les huiles essentielles contribuent non seulement à soulager les douleurs névralgiques et les nausées matinales, mais aident aussi à la détente et à la prévention des vergetures. Durant les quatre premiers mois, la future maman et son bébé sont encore trop vulnérables pour supporter l’effet des huiles essentielles, c’est pourquoi seules les huiles végétales sont tolérées pour les massages qui apaisent les douleurs. D’ailleurs, en ce qui concerne le massage, un simple effleurement de la peau suffit, car l’exercice d’une friction trop intense risquerait d’affecter le bon développement du bébé, surtout si elle se fait au niveau de l’abdomen et des pieds. Ce sera seulement au terme des quatre premiers mois que les huiles essentielles pourront être introduites dans l’huile de massage. Toutefois, pour prévenir le stress, elles peuvent être utilisées en diffusion, mais pour cela encore, il faut l’accord d’un médecin, surtout si la future maman présente des pathologies lourdes.

Les huiles essentielles à éviter impérativement

Certaines huiles essentielles sont à éviter pendant toute la durée de la grossesse. Ce sont notamment celles du jasmin, du persil, de la sauge, du fenouil, du céleri, de la cannelle, du romarin, du thym, du basilic, de la marjolaine, de la menthe, du cèdre et de la muscade. Pour éviter tout problème et en cas de doute, il vaut mieux avoir un avis médical. Néanmoins, les huiles essentielles de lavande, de camomille, de géranium et de rose peuvent être utilisées une fois cinquième mois entamé. L’huile essentielle de rose permet de prévenir les vergetures postnatales tandis que la camomille permet d’évacuer les tensions. Dans la pratique, l’huile essentielle doit être considérablement diluée avant d’être administrée à une femme enceinte : soit 0,5% d’huile essentielle autorisée dans une huile de massage, le reste étant de l’huile végétale pure.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0