Accueil > Phytothérapie > L’huile vierge d’avocat

L’huile vierge d’avocat

samedi 4 juillet 2009

L'huile vierge d'avocat

L’huile d’avocat est très riche en acide oléique, mais la particularité de cette huile réside surtout dans sa forte teneur en éléments insaponifiable, notamment chez les variétés équatoriennes et israéliennes où le pourcentage va de 5% jusqu’à 12%.


L’arbre, l’avocatier

L’avocat, qui est originaire d’Amérique centrale, appartient à la famille des Luracées. Il est connu des scientifiques sous le nom Persea gratissima. Quant à l’appellation « avocat », il nous vient des Espagnols, qui ont déformé son nom aztèque original « ahua guatl ». On cultive l’avocat dans les régions tropicales et subtropicales et ce sont surtout les feuilles et le fruit qui sont exploités en gastronomie, en cosmétique et en médecine

Usage traditionnel de l’huile d’avocat

Les peuples d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale utilisaient la chair de l’avocat comme ingrédient en gastronomie mais aussi à des fins cosmétiques : par exemple pour protéger la peau des vents desséchants ou encore pour favoriser la repousse des cheveux. Ces peuples utilisaient également la chair de l’avocat comme stimulant sexuel, et le noyau, une fois râpé servait de masque de beauté retardant ainsi vieillesse, rides et ridules cutanées. En Guadeloupe, l’avocatier accompagne les femmes indigènes dans leur vie de tous les jours : elles utilisent les bourgeons et les feuilles comme remède pour faire tomber une forte fièvre

Méthode d’extraction de l’huile vierge d’avocat

L’huile vierge d’avocat est extraite de la pulpe compte tenu de la teneur remarquablement élevée en matières grasses de celle ci (5 à 30% pour l’avocat contre 2% seulement pour l’amande). Le procédé d’extraction est assez délicat puisque l’huile se trouve sous forme de très fine émulsion dans les cellules du fruit. C’est pourquoi, l’huile peut être obtenue de deux manières possible : soit en traitant le fruit frais soit en utilisant les pulpes asséchées. Etant donné que l’huile d’avocat est particulièrement riche en matières insaponifiables, l’homme a développé des moyens industriels pour les isoler.

Composition de l’huile vierge d’avocat

Acides gras en %
Acide palmitique 7 à 32
Acide palmitoléique 2 à 13
Acide oléique 36 à 80
Acide linoléique 6 à 18

L’huile d’avocat est très riche en acide oléique, mais la particularité de cette huile réside surtout dans sa forte teneur en éléments insaponifiable, notamment chez les variétés équatoriennes et israéliennes où le pourcentage va de 5% jusqu’à 12%.

Les stérols représentent 35 à 70% de l’insaponifiable, composés essentiellement de B-sistostérol (60 à 92%).

Propriétés et applications de l’huile d’avocat

Etant donné ses multiples propriétés, les applications qui en découlent sont également diverses. Avec une très riche composition vitaminique (A, B, C, D, E, H, K, PP), l’huile d’avocat agit comme un excellent anti-vieillissement.

Par ailleurs, sa teneur en insaponifiable lui confère des vertus : tonifiante, assouplissante et restructurante. Les vitamines A, D, E qu’elle contient fait de l’huile d’avocat un excellent produit hydratant et régénérant.

Ainsi, l’huile d’avocat répond aux attentes des peaux (très) sèches, en jouant les rôles de fortifiant, d’adoucissant et de protecteur. Ce qui en fait aussi une excellente anti-ride, elle entre souvent dans la composition de crèmes à cet effet. Pour le soin capillaire, l’huile d’avocat constitue une véritable aubaine pour ceux qui sont secs, ternes et cassants.

En outre, elle fortifie la chevelure et en favorise la pousse. Pour le visage et le corps, cette huile calme et soulage les irritations dues à l’eczéma et au psoriasis. Même si c’est une huile épaisse, elle n’en est pas moins pénétrante, et se laisse donc facilement absorber. Pour faire office d’écran solaire, l’huile d’avocat est associée à l’huile d’olive.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0