Accueil > Précautions d’utilisation et dangers > Attention avec l’interaction entre les plantes et les médicaments (...)

Attention avec l’interaction entre les plantes et les médicaments !

lundi 23 novembre 2015

Attention avec l'interaction entre les plantes et les médicaments !

La phytothérapie permet de traiter différents maux, comme les allergies, l’anxiété ou encore l’arthrite. Pour qu’elle ne soit pas dangereuse pour la santé, elle doit être utilisée à bon escient, et sans interaction avec des médicaments.


Liste des plantes interagissant avec des médicaments

Le millepertuis ou herbe de Saint-Jean interagit avec un contraceptif oral, de la warfarine, de la digoxine ainsi qu’avec d’autres médicaments destinés aux troubles cardiaques.

L’aloès, le muguet et l’adonis sont des plantes à ne pas associer avec la Digitalline et les corticoïdes.

L’anis ne doit jamais être pris avec des médicaments pour la hernie hiatale ou en cas de grossesse. Elle peut causer des allergies cutanées et respiratoires.

L’artichaut ou cynara scolymus est une autre plante à ne pas associer aux médicaments destinés aux troubles biliaires.

Parmi les plantes populaires ayant de mauvaises interactions avec des médicaments, on retrouve également l’ail, le Dong Quai ou angélique de Chine, le Ginkgo biloba, le ginseng, le Kava, la réglisse ainsi que l’onagre. Il ne s’agit que de quelques exemples. D’autres plantes médicinales peuvent interagir avec des médicaments particuliers. Aussi, ayez toujours le réflexe de lire la notice des médicaments et autres produits avant d’en prendre. Demandez également conseil à votre médecin pour éviter les accidents.

Conséquences de l’interaction médicamenteuse

Un mauvais cocktail de plantes et de médicaments va entraîner l’augmentation des effets indésirables. Une interaction conduit aussi à la perte d’efficacité des plantes et des médicaments. Les médicaments tout comme la phytothérapie peuvent également se transformer en poison. En effet, la plante médicinale peut augmenter la toxicité du médicament si elle n’est pas compatible avec, ce qui pourrait entrainer une hospitalisation. Au début des années 90, plusieurs femmes ont déjà perdu leurs reins suite à des interactions médicamenteuses entre un gel amincissant et l’acide aristolochique.

Contre-indications

Combiner un traitement à base de plantes avec des médicaments destinés à guérir des allergies est déconseillé pour les sujets présentant des allergies, des eczémas, des dermatites ou une conjonctivite. Les plantes médicinales ne sont pas recommandées pour les individus ayant une insuffisance rénale, des maladies auto-immunes ou un cancer hormonodépendant.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0