Accueil > Phytothérapie > Le kola et le yohimbe, des plantes aphrodisiaques

Le kola et le yohimbe, des plantes aphrodisiaques

samedi 13 juillet 2013

Le kola et le yohimbe, des plantes aphrodisiaques

Pour vaincre une baisse de libido ou tout simplement la fatigue, les plantes aphrodisiaques ont fait leurs preuves. Le kola et le yohimbe en font partie.


Le kola en tant que plante aphrodisiaque

La noix de kola est réputée pour ses propriétés stimulantes et aphrodisiaques. Elle excite le système nerveux par sa richesse en alcaloïdes : théobromine, caféine, kolatine. Elle est donc recommandée en cas de dysfonctionnement des organes de reproduction. Elle accroît l’afflux de sang dans le sexe et permet ainsi d’améliorer le fonctionnement des parties génitales chez l’homme.

Chez la femme, notamment en période de ménopause, le kola aurait aussi des vertus stimulantes. La noix peut être simplement mâchée ou bien infusée après broyage. Elle est actuellement vendue sans transformation ou en gélules, souvent associées à d’autres principes actifs. Son principal atout face aux autres aphrodisiaques est que son action se fait sentir plus longtemps. Il est toutefois recommandé de respecter les doses indiquées et de consulter son médecin en cas de surdosage, ce qui peut entraîner des maux de tête, des nausées ou des crampes musculaires.

Le yohimbe en tant que plante aphrodisiaque

En Afrique, on confère de nombreuses vertus thérapeutiques au yohimbe. Cependant, il est surtout connu comme un stimulant sexuel. En Occident, on retrouve l’écorce de cette plante dans divers produits en vente libre qui ont pour but d’améliorer les performances sexuelles et en tant que complément alimentaire. Il doit sa vertu d’excitant sexuel à l’alcaloïde, dit yohimbine, contenue dans ses écorces.

La yohimbine semble pouvoir à la fois accroître l’apport sanguin vers les organes génitaux et stimuler l’activité du système sympathique responsable des impulsions nerveuses qui excitent les tissus génitaux. Elle stimulerait donc la fonction érectile, à la différence d’autres substances stimulantes qui n’agissent qu’indirectement sur la fonction sexuelle. De plus, de nombreuses études scientifiques ont démontré l’efficacité de la yohimbine dans le traitement du dysfonctionnement érectile, du dysfonctionnement sexuel féminine, de la baisse de libido chez les personnes déprimées. Toutefois, il est important de noter que les plantes ou compléments contenant de la caféine et/ou de l’éphédrine potentialisent l’effet de la yohimbine.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0