Accueil > Produits aux huiles essentielles > Le macérât huileux de calendula : des bienfaits insoupçonnés à (...)

Le macérât huileux de calendula : des bienfaits insoupçonnés à découvrir

jeudi 17 octobre 2013

Le macérât huileux de calendula : des bienfaits insoupçonnés à découvrir

Vous avez déjà entendu parler du macérât huileux de calendula et de ses effets bénéfiques sur la santé ? Ce produit offre en effet plusieurs bienfaits. Vous pouvez même en concocter chez vous.


À savoir sur le calendula

Appartenant à la famille des Astéracées, le Calendula, également appelé souci des jardins, est simple à cultiver, surtout dans les régions méditerranéennes où la plante produit des fleurs entre le mois d’avril et le début du mois de décembre. Cette magnifique fleur orange tire son appellation « souci » du mot latin « solsequier » qui veut dire « qui suit le soleil », parce qu’elle s’épanouit quand le soleil se lève et se ferme lorsqu’il se couche. Les propriétés thérapeutiques du calendula étaient déjà réputées à l’époque médiévale, et la plante était principalement utilisée contre les morsures de reptiles et les piqûres d’insectes. À ce jour, la plante occupe une grande place dans l’univers du cosmétique et du dermocosmétique, notamment pour ses vertus anti-inflammatoires et calmantes. Celle-ci entre d’ailleurs dans la composition des produits de soin pour bébés.

Le macérât huileux de calendula et ses multiples propriétés médicinales

Le macérât huileux de calendula est obtenu à partir des fleurs de cette plante. On le connaît tout particulièrement pour ses qualités lénifiantes et calmantes, idéales pour les peaux sèches et sujettes aux eczémas. Il est entre autres préconisé pour le traitement des peaux irritées ou rougies par le soleil et s’applique facilement à l’aide d’un léger massage. Il constitue aussi un soin préventif contre le dessèchement de la peau. Et grâce à ses qualités antiseptiques et cicatrisantes, il s’avère efficace pour protéger les fesses des tout-petits. Par ailleurs, les fleurs provenant de la macération peuvent être employées en guise de cataplasme sur une brûlure. Bref, grâce à sa vertu anti-inflammatoire, le macérât huileux de calendula constitue un must de la trousse à pharmacie, à l’instar de celui d’arnica ou de millepertuis.

Recette de macérât huileux de calendula à réaliser soi-même

Pour réaliser un macérât huileux de calendula, munissez-vous d’un contenant stérilisé puis remplissez-le de calendula ou de fleurs de soucis sans pour autant trop tasser. Rajoutez ensuite de l’huile de tournesol bio, de l’huile d’olive bio ou de pépins de raisin et recouvrez-en entièrement les fleurs. Gardez le mélange au repos durant trois semaines dans un lieu obscur et remuez tous les deux à trois jours. Puis filtrez le tout. Votre macérât est fin prêt !


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0