Accueil > Phytothérapie > Soigner une dépression légère grâce aux vertus du millepertuis

Soigner une dépression légère grâce aux vertus du millepertuis

samedi 25 août 2012

Soigner une dépression légère grâce aux vertus du millepertuis

La dépression peut arriver à chacun d’entre nous quand la vie ne va pas comme bon nous semble. Afin de se déconnecter rapidement de cet état de déprime, il vaut mieux se mettre au vert en utilisant la plante de millepertuis ou l’herbe à mille trous.


Découvrez les bienfaits du millepertuis

Le millepertuis a été longtemps prouvé comme étant une plante anti-déprime. Elle est jugée très efficace contre les petites dépressions. Et pour dévoiler au grand jour ses bienfaits, les scientifiques ont effectué des recherches officielles. Certains d’entre eux ont comparé l’effet de placebo à celui du millepertuis. Plus de la moitié des patients consommant cette plante sortent toujours plus rapidement de leur état dépressif que les autres. D’autres chercheurs ont focalisé leurs recherches sur l’efficacité du millepertuis contre celle des antidépresseurs. Dans ce cas, les résultats se sont avérés approximativement les mêmes pour une dépression légère. Toutefois, les personnes traitées sous phytothérapie ne subissent pas d’effets secondaires en général. Cette propriété est déjà reconnue actuellement. Le millepertuis dispose donc d’une autorisation de mise sur le marché pour traiter les dépressions légères. À noter que cette plante pousse dans les régions tempérées des cinq continents.

Quand utiliser le millepertuis ?

Il faut savoir que le millepertuis ne s’utilise pas en cas de dépression grave, mais uniquement pour traiter les dépressions légères. Mais comment connaître une légère dépression ? En fait, on ressent une humeur dépressive en continu. On perd alors l’intérêt pour tout, y compris sa passion ou activité favorite. On tend alors à changer involontairement son mode d’alimentation avec une tendance plutôt vorace ou présentant un manque total d’appétit. Une personne dépressive a du mal à s’endormir ou dort trop. Elle devient hyperactive ou paresseuse, et se sent constamment fatiguée. La culpabilité la guette alors que rien ne lui est reproché. Elle a du mal à se concentrer sur ses tâches. En outre, le malade présente une tendance suicidaire ou des pensées morbides l’obsèdent. Pour déterminer s’il est réellement déprimé, il faut que cinq de ces symptômes existent depuis deux semaines environ. Avant même d’atteindre ce stade, on peut prendre du millepertuis de façon modérée.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0