Accueil > Phytothérapie > Le persil utilisé en phytothérapie

Le persil utilisé en phytothérapie

mercredi 22 février 2012

Le persil utilisé en phytothérapie

Condiment qu’on utilise dans la vie de tous les jours, le persil est un vrai trésor au niveau médical. Suivez le guide afin de profiter pleinement des effets de cette plante accessible à tous.


Le persil, un concentré de bienfaits exceptionnel

Le persil est une plante qui contient un grand nombre de substances utiles au bien-être de l’organisme. Parmi elles, on peut citer la vitamine C à raison de 200 milligrammes pour 100 grammes ; le condiment en contiendrait ainsi plus que le citron (100 milligrammes pour 100 grammes) et plus que le kiwi. Le persil renferme également de la provitamine A, de la vitamine E ainsi que du fer et du calcium. Dans les temps anciens, il était utilisé pour traiter les infections des reins et de la vessie ainsi que les maladies respiratoires chroniques. Depuis qu’on a découvert qu’il contenait d’autres oligo-éléments et minéraux, dont du phosphore, du manganèse, du magnésium et du soufre, on a décidé d’optimiser son utilisation en phytothérapie. Il permet de réguler une tension artérielle élevée, de prévenir et de traiter les troubles de l’estomac, mais aussi d’ouvrir l’appétit. Régulateur idéal du système digestif, le persil est parfait pour soulager la constipation, les indigestions et les ballonnements. C’est aussi un remède très prisé des femmes grâce à son efficacité pour réguler les menstruations et pour stimuler l’utérus. Enfin, le persil est reconnu comme un anticancéreux et un aphrodisiaque efficace.

Profiter pleinement des effets du persil

Tout d’abord, il faut savoir que la consommation du persil est fortement déconseillée aux femmes enceintes en raison de son effet contragestif, ainsi qu’aux jeunes enfants. Contenant un allergène appelé limonène, la plante doit faire l’objet d’un test d’allergie avant son utilisation chez les personnes sensibles, notamment si on décide d’utiliser son huile essentielle. Sinon, consommer environ 20 grammes de persil au quotidien permettrait de profiter de ses vertus et de couvrir par la même occasion ses besoins journaliers en vitamine C. Pour ce faire, prendre quelques brins frais et mixer ces derniers avec un peu d’eau ; l’idéal est d’avaler la préparation tous les matins, à jeun. Pour profiter des effets aphrodisiaques du persil, consommer une vingtaine de minutes avant les rapports une tisane à base de quatre tasses de persil frais haché jetées hors du feu dans un litre d’eau chaude ; une tasse du breuvage suffit.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0