Accueil > Phytothérapie > Les bienfaits de la valériane

Les bienfaits de la valériane

jeudi 7 octobre 2010

Les bienfaits de la valériane

Les vertus médicinales de la valériane sont reconnues depuis l’Antiquité.


Les propriétés de la valériane

La valériane est une plante aux racines épaisses. Elle peut atteindre 1 mètre de hauteur avec des feuilles séparées en 7 à 21 folioles pointues. Ses fleurs sont petites, blanches ou roses et fleurissent de mai à août. La valériane est une plante très cultivée en Europe et se récolte en automne. Depuis l’Antiquité, cette plante était déjà reconnue pour ses vertus médicinales et surtout pour ses propriétés sédatives. Les Romains l’utilisaient également pour traiter les palpitations et l’arythmie. C’est vers le Moyen-âge que l’herboriste allemand Hildegarde a reconnu les caractéristiques tranquillisantes de la plante.

La majeure partie des propriétés de la valériane se trouve dans ses rhizomes. Ils sont constitués de valépotriates qui sont des neurosédatifs, d’une huile essentielle, d’acides terpéniques et d’alcools sesquiterpéniques. Le rhizome et les racines de la valériane possèdent des propriétés sédatives, tranquillisantes, très prisées en phytothérapie, hypnotiques légères et antispasmodiques. Cette plante est ainsi indiquée en cas de palpitations, de spasmes, de crampes, de nervosité ou de stress, de surmenage, d’insomnie, de maux de tête ou encore de vomissements et de ballonnements.

Utilisation de la valériane

En phytothérapie, la valériane est utilisée en gélules de poudre totale sèche ou d’extrait sec. Il suffit de prendre 1 à 2 g de poudre totale sèche avec un verre d’eau en trois prises au moment des repas. Pour l’extrait sec, il faut entre 250 et 500 mg à prendre avec un verre d’eau également trois prises. La valériane peut être prise sous forme de décoction en faisant bouillir 40 g de racines séchées et écrasées dans un litre d’eau durant 20 minutes. En infusion, le principe est le même que sous forme de décoction, mais il faut prendre 20 g de racines. L’utilisation de sachets-doses est possible. Ces préparations se boivent trois fois par jour après les repas.

Sous forme d’alcoolature, les 200 g de racines fraîches doivent être coupées en morceaux et ajoutées à un litre d’alcool à 45° en laissant macérer pendant 15 jours. Il faut filtrer avec un linge et le jus obtenu sera conservé dans une bouteille bouchée. Pour utiliser cette teinture, il faut verser 30 gouttes dans une tisane sédative avec du miel, à boire trois fois par jour après les repas. Sous forme de macération, les 100 g de racines fraîches doivent être coupées en morceaux et ajoutées dans un litre d’eau froide pendant 12 heures. Les personnes qui suivent un traitement à base de valériane ne doivent pas conduire, utiliser d’instruments dangereux ni consommer d’alcool.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0