Accueil > Phytothérapie > Phytothérapie, les vertus de la feuille d’olivier

Phytothérapie, les vertus de la feuille d’olivier

lundi 5 juillet 2010

Phytothérapie, les vertus de la feuille d'olivier

Selon les recherches en phytothérapie, la feuille d’olivier intègre des composants efficaces pour la prévention et le traitement de nombreuses maladies. Découvrons les vertus de cet extrait de plante dans le maintien de la santé globale au quotidien.


Les composants de la feuille d’olivier

Arbre au tronc argenté, pouvant atteindre plus de 10 mètres, l’olivier pousse merveilleusement dans les régions à climat chaud et méditerranéen. Cet arbre de la famille des oléacées génère l’olive, un fruit permettant la production d’une huile de qualité prisée dans le domaine de la gastronomie, du bien-être et du cosmétique. L’utilité de l’arbre ne se limite cependant pas aux vertus de ses fruits. Les phytothérapeutes utilisent également les feuilles persistantes de cet arbre d’environnement méditerranéen.

L’olivier possède des feuilles persistantes de couleur verte, de forme allongée et ovale. L’extrait de feuille de l’olivier intègre des éléments nutritionnels divers tels que la vitamine A, les acides gras, le carotène, les polyphénols, la vitamine E, la vitamine B … Il est également riche en choline, en triterpène, en oleuropéoside, en ligstroside, en rutine, en kamepférol, en gallique, en myristique, … Les récentes recherches en phytothérapie ont également montré que la feuille de l’olivier intègre deux formes complémentaires d’élénolate de calcium, efficaces contre les agents pathogènes.

La feuille d’olivier, bienfaits et mode d’utilisation

La feuille d’olivier lutte efficacement contre l’hypertension artérielle grâce à sa forte teneur en oleuropéoside. Elle a également des propriétés diurétiques, notamment pour l’évacuation des cellules mortes après un traitement médicamenteux. Elle empêche le développement des virus et des bactéries colonisant certaines cellules dans le corps d’un patient. Des chercheurs ont également analysé la capacité de la feuille d’olivier à éliminer les virus et les bactéries dans un organisme vivant. Cette fonction d’élimination est jusqu’à présent valable pour les tests in vitro. Mélangés à certains éléments du sang dans un organisme vivant, l’oleuropéine et l’élénolate de calcium perdent de leur efficacité.

Dans le cadre de la phytothérapie moderne, les chercheurs diffusent depuis des années des compléments alimentaires à base de feuilles d’olivier sur le marché. Ces substances sont disponibles en forme de poudres, de gélules ou d’ampoules buvables. La prise de ces éléments nécessite la prescription d’un phytothérapeute. Pour les adeptes de la phytothérapie traditionnelle, l’extrait de feuille d’olivier peut aussi être préparé sous forme de tisane. Faites bouillir 1/2 litre d’eau. Mettez par la suite une vingtaine de feuilles d’olivier sèches dans l’eau bouillante et laissez mariner pendant cinq minutes. Filtrez puis buvez en 2 verres par jour durant une semaine.


2008-2014 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0