Accueil > Phytothérapie > Phytothérapie et Gemmothérapie

Phytothérapie et Gemmothérapie

mardi 7 juillet 2009

Phytothérapie et Gemmothérapie

Il existe actuellement de nombreuses spécialisations médicales, capables de traiter les maux spécifiques à chaque patient. Aujourd’hui, on parle de plus en plus de la phytothérapie médecine très en vogue, surtout depuis l’apparition des nouveaux besoins des Français en rapport avec la protection de la planète et l’environnement durable. Si la phytothérapie est l’art de soigner par les plantes, nous allons nous intéresser ici à la gemmothérapie.


Il existe actuellement de nombreuses spécialisations médicales, capables de traiter les maux spécifiques à chaque patient. Aujourd’hui, on parle de plus en plus de la phytothérapie médecine très en vogue, surtout depuis l’apparition des nouveaux besoins des Français en rapport avec la protection de la planète et l’environnement durable. Si la phytothérapie est l’art de soigner par les plantes, nous allons nous intéresser ici à la gemmothérapie.

Qu’est ce que la gemmothérapie ?

Par ce traitement, on récolte bourgeons, pousses, écorces, tiges, et autres semences riches en principes actifs de différentes plantes aux vertus médicinales. C’est une forme de médecine douce qui connaît un essor exceptionnel aussi bien en France qu’à l’étranger. Les homéopathes et phytothérapeutes sont les professionnels, susceptibles de prescrire un traitement gemmothérapeutique.

La gemmothérapie voit le jour dans les années 70 et elle a parcourue depuis un long chemin.

La différence majeure avec la phytothérapie est l’utilisation que l’on fait de la plante. En effet, dans le premier cas, ce sont des plantes à l’état adulte que l’on récolte. Cela peut être les feuilles, les fleurs ou encore les racines. La plupart du temps, on les laisse sécher pour pouvoir être réduites en poudre par la suite. En gemmothérapie le procédé est un peu différent. On récolte uniquement les pousses et autres parties « jeunes » de la plante à des fins pharmaceutiques. En effet, les principes actifs sont principalement concentrés dans les bourgeons et les jeunes feuilles ont une plus grande vitalité, comme toute vie organique.

Les plantes utilisées à des fins gemmothérapeutique sont principalement utilisées pour ses vertus drainantes. L’organisme est se détoxifie par l’élimination de substances nocives et des déchets. Les risques pathologiques sont ainsi freinés.

Les gemmothérapiques se prennent sous forme de gouttes. En effet, il faut laisser macérer bourgeons, pousses ou racines dans de l’alcool et de la glycérine. En général, il faut environ trois semaines avant de filtrer le tout.
On vous prescrit ainsi environ de cinquante à soixante quinze gouttes, qu’il faut verser dans un grand verre d’eau. Vous pouvez suivre plusieurs traitements gemmothérapeutique en même temps mais dans ce cas il faudra boire vos mélanges à des horaires décalés de la journée.

Quelques exemples de souches :

Les bourgeons de l’Aubépine vont agir sur le système nerveux et le système cardio-vasculaire. Le Cassis va agir sur la protection de votre système immunitaire. Si vous avez des problèmes au niveau du foie, des traitements à base de Genévrier ou encore de Romarin vous seront recommandés. Il est également utile pour faciliter le drainage au niveau des reins.
Des gouttes à base de noisetiers sont prescrites pour divers problèmes de rhumatismes.
Beaucoup d’autres végétaux sont utilisées en gemmothérapie : Vigne, Framboisier, Noyer, Bouleau…

Dans tous les cas, si vous êtes intéressés par cette technique médicinale, demandez l’avis à votre médecin qui sera vous réorienter vers un spécialiste. Un pharmacien pourra également vous donner de bons conseils et vous éclairer sur le traitement adapté à vos besoins.

Aude Berlencourt


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0