Accueil > Phytothérapie > La guimauve et ses vertus thérapeutiques

La guimauve et ses vertus thérapeutiques

mardi 30 novembre 2010

La guimauve et ses vertus thérapeutiques

Découvrez la guimauve ! La guimauve est utilisée depuis des siècles pour ses vertus phytothérapiques.


La guimauve, remède pour certains maux d’hiver

La saison hivernale s’est installée sur le continent européen. Il serait donc judicieux de connaître des remèdes naturels traitant certaines affections de la bouche et de la gorge qui font partie des organes du corps pouvant être fragilisées pendant une saison de froid rude. La guimauve est une des plantes qui possèdent de multiples vertus phytothérapiques utiles pour l’hiver. Elle est d’ailleurs particulièrement reconnue pour traiter les problèmes d’irritation de la bouche et de la gorge. L’EMA, Agence européenne du médicament, a également reconnu que la racine de guimauve possède des propriétés capables de soigner le rhume, la toux sèche et certains troubles digestifs légers.

Originaire des régions méditerranéennes, cette plante est cultivée depuis l’antiquité pour ses propriétés médicales. Elle est d’ailleurs considérée comme l’une des plantes mucilagineuses les plus puissantes en raison de la grande quantité de mucilage qui est produite par ses cellules. En présence d’eau, le mucilage devient une gelée présentant des propriétés laxatives, mais également émollientes, favorisant ainsi l’amollissement et le relâchement des tissus organiques enflammés. À ce titre, les extraits de cette plante sont utilisés pour calmer les inflammations et pour cicatriser plus facilement les plaies. Notons que la fleur de guimauve contiendrait jusqu’à 20 % de mucilage, tandis que sa racine en contiendrait jusqu’à 30 %.

Les utilisations thérapeutiques de la guimauve

Un autre élément présent en quantité intéressante dans la plante de guimauve est l’acide pectique ou pectine. Il s’agit d’une substance qui contribue également à donner un effet laxatif qui s’ajoute à celui du mucilage. Par ailleurs, la pectine est un élément capable de produire une action hémostatique permettant de stopper de petites hémorragies. La guimauve, qui est scientifiquement appelée althaea officinalis, provoque rarement des manifestations indésirables lors d’une utilisation thérapeutique. Cependant, il est toujours important de respecter la posologie prescrite par son médecin pour éviter les risques d’allergie chez certains patients, femmes enceintes et enfants de bas âges.

Pour utiliser la guimauve contre la toux, l’angine et le rhume, ce sont ses fleurs et ses feuilles qui sont préparées sous forme d’infusion pour constituer un remède efficace. Alors que les racines de cette plante préparées en décoction sont employées dans le traitement de plusieurs affections de la bouche. La même décoction permet également de soigner des dermatoses, des furoncles et les plaies par applications locales. En outre, la pommade à base de guimauve est prescrite pour traiter les eczémas, tandis que d’autres remèdes médicaux existent, notamment celui qui sert à traiter les leucorrhées ou pertes blanches.


2008-2014 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0