Accueil > Phytothérapie > La prêle, une plante reminéralisante

La prêle, une plante reminéralisante

mercredi 29 septembre 2010

La prêle, une plante reminéralisante

Reconnue pour ses effets reminéralisants, la prêle est une plante connue depuis la Préhistoire. Plante précieuse en phytothérapie, elle est très riche en silice, facilement assimilée par l’organisme.


La prêle, une plante fossile aux mille vertus

La prêle existe depuis plus de 250 millions d’années. Cette plante mesure 20 cm de haut, ne possède pas de fleurs et se reproduit grâce à des spores. Elle est surnommée queue de cheval car elle était souvent attachée à la queue des chevaux pour chasser les mouches. Dans l’Antiquité grecque, elle était utilisée pour freiner les saignements des blessures cutanées. Ce n’est qu’au 16e siècle que ses vertus reminéralisantes ont été reconnues. La prêle est donc utilisée pour soulager les douleurs articulaires et osseuses. Dans la médecine ayurvédique et dans les tribus amérindiennes, la prêle est utilisée pour soigner les troubles de l’appareil urinaire.

La prêle est une plante qui possède des propriétés astringentes et diurétiques idéales pour soigner les rhumatismes. Elle est également riche en flavonoïdes, en matières minérales comme le potassium. Mais la prêle est surtout reconnue pour être très riche en silice qui lui confère ses vertus thérapeutiques. La silice est un oligo-élément qui permet de maintenir et de renouveler les tissus conjonctifs et favorise l’absorption du calcium. La prêle est donc utilisée pour le soin des ongles et des cheveux, pour soigner les foulures et les fractures. Elle soulage également les irritations cutanées telles que l’eczéma.

La prêle en phytothérapie

Les parties aériennes de la prêle sont les plus utilisées en phytothérapie. Elles sont mises à sécher après leur récolte en juin. En usage interne, il faut infuser 2 à 3 grammes de plantes sèches dans 20 cl d’eau bouillante pendant 15 minutes. Il faut boire 3 tasses de cette infusion tous les jours. Pour soigner les problèmes rénaux, les rhumatismes, l’ostéoporose, les fractures osseuses et la spasmophilie, il suffit de faire macérer 2 à 4 g de plante séchée dans 20 cl d’eau froide pendant 12 heures. Après avoir été filtrée, la préparation peut se boire en deux fois au cours de la journée. En extrait liquide, il faut verser 25 gouttes dans un verre d’eau, à boire 4 fois par jour.

En usage externe, l’infusion ou la macération expliquée précédemment peut s’appliquer sur la peau ou s’ajouter dans le bain pour favoriser la cicatrisation. Pour certaines plaies minimes, il suffit de faire bouillir 10 g de plante séchée dans un litre d’eau pendant 10 à 15 minutes. Après avoir été filtrée et refroidie, la préparation s’applique en compresse sur les plaies plusieurs fois par jour. Une cure de prêle une fois dans l’année permet de bénéficier de tous ces bienfaits. La prêle est contre-indiquée pour les femmes enceintes, les enfants et les personnes qui souffrent de problèmes rénaux ou cardiaques. Elle ne se mélange pas à d’autres plantes ou médicaments.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0