Accueil > Phytothérapie > Soigner ses affections respiratoires par la phytothérapie

Soigner ses affections respiratoires par la phytothérapie

samedi 10 octobre 2009

Soigner ses affections respiratoires par la phytothérapie

Nous sommes nombreux à souffrir de maladies et troubles respiratoires, notamment en hiver ou il est difficile d’échapper aux rhumes ou aux bronchites chroniques.


Nous sommes nombreux à souffrir de maladies et troubles respiratoires, notamment en hiver ou il est difficile d’échapper aux rhumes ou aux bronchites chroniques. Certaines plantes aux vertus bienfaisantes vont pouvoir vous être utiles en cas de certains troubles respiratoires dont vous pouvez souffrir.

Néanmoins, un traitement médical adapté à vos problèmes est également requis. En effet, se soigner par les plantes se révélera dans ce cas être un unique complément à votre traitement. Ce sont l’eucalyptus, les bourgeons de Pin, le Bouillon blanc, la Mauve et le Pelargonium qui vous seront recommandés et prescrits dans le cas de troubles respiratoires.

Description des plantes utilisées en phytothérapie :

En ce qui concerne l’eucalyptus, ce sont ses feuilles qui vont être utilisées à des fins soignantes. Elle sera prescrite en cas de légers rhumes, de bronchites ou de toux Cette plante a des propriétés très odorantes venant de sa substance en eucalyptol dont elle est richement pourvue. Ses huiles essentielles sont dites « mucolytiques », ce qui signifie qu’elles vont aider à la fluidification et à l’évacuation des sécrétions pulmonaires.

L’eucalyptus a également des propriétés antibactériennes, favorisant ainsi la guérison. Son action va agir directement sur la gorge et les bronches. Pour un effet maximal, la prise de deux gélules avant les trois repas de la journée est recommandée.

Le Bourgeon de pin, en plus d’être prescrit en cas de rhume, bronchite ou toux, sera recommandé pour les sinusites et trachéites. Originaire du midi de la France, la partie que l’on utilise est uniquement le bourgeon. Ils sont très odorants grâce à ses huiles essentielles contenues à l’intérieur.

Ces propriétés antiseptiques sont nombreuses et vont permettre de lutter contre certaines infections. Comme précédemment, deux gélules à prendre trois fois par jour vous seront prescrites. Le Bouillon blanc se présente sous la forme d’une grande plante pourvue de duvet et de fleurs à la couleur jaune Une légère odeur rappelant sensiblement le miel se dégage. Son succès est garanti en cas d’inflammations de la gorge, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.

On parle d’espèces « pectorales », utilisées pour ce type de gênes respiratoires. Il y a également le Coquelicot, la Guimauve, la Violette, le Tussilage, le pied de chat et la Mauve dont nous allons parler. Celle-ci se trouve facilement, partout en Europe et dans l’Asie du Nord. Elle a des vertus très adoucissantes et donc bénéfiques pour vos voies respiratoires. Elle est fortement recommandée en cas de bronchites.

Pour finir, le pelargonium est une plante aux propriétés antibactériennes. Elle agit en profondeur et de ce fait, les virus vont cesser de se propager dans l’organisme. Sa racine riche en tanins va pouvoir être utilisée en décoction à des fins préventives et calmantes, pour divers troubles respiratoires. Elle peut être administrée chez l’adulte mais aussi chez l’enfant. Son utilisation a été prouvée en réduisant significativement les symptômes ainsi que la durée du trouble. Pour plus d’informations sur le sujet n’hésitez pas à en parler à votre médecin généraliste ou pharmacien.

Autres articles sur les huiles essentielles contre la grippe et la grippe A :

- huiles essentielles contre la grippe
- huiles essentielles contre la grippe A

Aude Berlencourt


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0