Accueil > Phytothérapie > La bourdaine dans la phytothérapie

La bourdaine dans la phytothérapie

mardi 7 décembre 2010

La bourdaine dans la phytothérapie

La bourdaine est un arbrisseau répandu en Europe. Cette plante phytothérapique constitue un purgatif efficace.


Rhamnus frangula, appellation scientifique de la bourdaine

La bourdaine, dont l’appellation scientifique est « rhamnus frangula » ou « frangula alnus », est une plante connue pour ses bienfaits phytothérapiques. Cet arbuste à feuille caduque appartient à la famille des rhamnacées ; il est très répandu sur tout le territoire européen jusque dans les régions très reculées de la Russie. Introduit sur le continent américain lors de la période coloniale, l’arbrisseau rhamnacée est également présent dans certains pays d’Afrique du Nord. La bourdaine pousse favorablement dans les hautes altitudes en puisant ses ressources vitales auprès des rivières ou des marécages, même si elle existe également à profusion sur les plaines qui sont très exposées par les rayons du soleil. La bourdaine, qui peut mesurer jusqu’à six mètres, est notamment reconnaissable par ses feuilles vertes de formes ovales qui s’alternent sur des rameaux souples. En été, ses petites fleurs vertes donnent des baies juteuses qui sont néanmoins toxiques.

Les propriétés phytothérapiques de la bourdaine

Très réputée pour ses effets bénéfiques pour le tube digestif, la bourdaine est communément appelée « pastel lourd ». Elle se trouve être un remède efficace pour soigner les troubles gastro-intestinaux. Son écorce séchée est notamment utilisée en tant que laxatif pour les personnes souffrant de constipation. Tandis que le tanin également présent dans la plante de bourdaine a comme propriété de pouvoir atténuer les douleurs d’un patient souffrant de la diarrhée. Cet arbuste rhamnacée peut aussi être utilisé comme émétique pour aider à vomir, les personnes qui sont victimes d’intoxication alimentaire. Il est aussi connu pour ces capacités à traiter la dilatation veineuse qui se caractérise par une hémorroïde. En outre, une des vertus phytothérapiques de la bourdaine préparée en décoction concerne le traitement de l’herpès labial et de certaines affections de la peau.

Les extraits de bourdaine sont à consommer avec modération

Il faut donc insister que l’écorce sèche de la bourdaine est bien la partie à utiliser pour ses propriétés médicinales, car ses fruits sont connus pour être des poisons capables d’attaquer le système nerveux. De plus, comme beaucoup d’autres plantes phytothérapiques, le pastel lourd doit être consommé de manière modérée. Il serait d’ailleurs recommandé de suivre à la lettre les conseils prodigués par son thérapeute, pour ce qui est de l’utilisation de cette plante. Une consommation abusive d’écorce séchée de bourdaine peut être dangereuse pour l’organisme. Elle peut par exemple provoquer des irritations de la paroi intestinale, des sensations désagréables telles que les crampes d’estomac, mais également des pertes de minéraux. À noter que la prise d’extraits de bourdaine est fortement déconseillée aux femmes enceintes ou à celles qui allaitent.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0