Accueil > Produits aux huiles essentielles > La préparation d’une teinture mère

La préparation d’une teinture mère

jeudi 14 juillet 2011

La préparation d'une teinture mère

Plusieurs préparations peuvent être faites pour bénéficier des bienfaits des plantes médicinales. Il y a l’infusion, la décoction, la macération. Cette dernière peut se faire à l’aide d’eau ou d’alcool. Dans ce dernier cas, on parle de teinture mère.


Qu’est-ce qu’une teinture mère ?

Une teinture mère est une solution curative obtenue en faisant macérer une plante dans de l’alcool. La plupart du temps, de l’alcool éthylique à 60% est utilisé. Cependant, vous pouvez utiliser de la vodka ou du rhum pour faire votre propre teinture mère. Elle est utilisée pour extraire les principes actifs présents dans les plantes. En effet, il existe certaines molécules qui ne sont pas solubles dans l’eau. Ainsi, elles ne peuvent être extraites en faisant des infusions ou des décoctions avec l’eau. Par contre, ces molécules se dissolvent facilement dans l’alcool. Toutes les parties de la plante peuvent être utilisées pour préparer cette solution. De plus, elle est facile à confectionner par rapport aux autres préparations. En outre, elle peut être utilisée pour faire des solutions moins diluées, surtout en homéopathie. Plusieurs teintures mères peuvent être incorporées aux lotions, aux crèmes et autres produits de beauté.

Préparer une bonne teinture mère

La réussite d’une teinture mère dépend en premier lieu de la qualité du matériel végétal. Il est possible de faire des préparations avec des plantes fraîches ou séchées. Pour les plantes fraîches, les feuilles doivent être matures, saines et sans parasites. Les fleurs doivent être cueillies avant la levée du jour pour qu’elles ne se fanent pas. Les racines doivent être exemptes de parasites, surtout des nématodes. Elles doivent être débarrassées des mottes de terre. Choisissez des plantes bio, c’est-à-dire, sans ajout d’intrants chimiques. Sinon, vous pouvez faire sécher des plantes à l’autoclave à 50°C. Pour 100 g de plantes séchées, utilisez 1 litre d’alcool. Veillez à ce que les plantes séchées soient bien immergées dans l’alcool. Ce processus est le même pour les plantes fraîches. Laissez-les macérer dans un endroit non exposé à la lumière pendant 3 à 5 semaines, et agitez la solution de temps en temps. Ensuite, filtrez la préparation, sans oublier d’écraser les feuilles pour recueillir le plus de teinture possible.


2008-2014 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0