Accueil > Phytothérapie > Phytothérapie : les bienfaits de la scutellaire

Phytothérapie : les bienfaits de la scutellaire

lundi 26 septembre 2011

Phytothérapie : les bienfaits de la scutellaire

Le Scutellaria laterifolia, communément appelé scutellaire, est une plante principalement utilisée pour calmer le stress. Elle peut aussi guérir de nombreuses autres maladies.


Les caractéristiques de la scutellaire

La scutellaire est une plante vivace appartenant à la famille des lamiacées. Les parties aériennes de la plante sont exploitées en phytothérapie. Sa tige est ramifiée et dressée. Les feuilles sont lancéolées. Leurs bords sont dentés. Le limbe est de couleur vert moyenne. Les fleurs sont tubulaires et bilabiées. Elles sont souvent de couleur bleue, mais certaines variétés présentent des fleurs roses ou blanches. La plante contient de l’huile essentielle, du flavonoïde, de l’iridoïde amer ainsi que du tannin. La plante est sédative, antispasmodique et hépatoprotectrice. Les fleurs sont digestives. Elles sont également toniques en raison de la présence de substances amères.

Les principales indications de la scutellaire

La plante est un remède efficace pour lutter contre la rage. En effet, elle apaise et prévient les spasmes provoqués par cette maladie, plus particulièrement pendant la crise. C’est la raison pour laquelle elle est également désignée sous le nom de « scutellaire du chien fou ». La scutellaire est indiquée pour calmer les troubles du système nerveux. En effet, elle guérit les migraines, les insomnies, l’anxiété ainsi que la nervosité. De plus, elle apaise la fatigue nerveuse, le stress et les tics. Par conséquent, elle est conseillée aux personnes qui vont passer un examen afin de les aider à se calmer et à mieux se concentrer. Cette plante s’avère aussi bénéfique pour les femmes. La scutellaire est capable de lutter contre les douleurs provoquées par les règles, telles que les crampes et l’irritabilité.

Quelques conseils concernant l’utilisation de la scutellaire

Pour calmer la rage, l’infusion de feuilles de scutellaire est préconisée. Par contre, l’infusion de la plante entière est employée pour lutter contre les troubles du système nerveux. Les effets de la scutellaire peuvent être renforcés par ceux de la valériane, pour combattre l’anxiété et l’insomnie. Il faut veiller cependant à ne pas dépasser trois semaines de traitement avec cette plante. Pour lutter contre la fatigue, il est conseillé de boire une infusion de scutellaire mélangée à de la verveine. Pendant le traitement, il ne faut pas consommer des stimulants, tels que le tabac, le café ou encore l’alcool. À part cela, la scutellaire est déconseillée aux personnes qui présentent des troubles hépatiques, les femmes enceintes ou allaitantes.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0