Accueil > Phytothérapie > Les propriétés médicinales de l’harpagophytum, la griffe du diable

Les propriétés médicinales de l’harpagophytum, la griffe du diable

samedi 4 décembre 2010

Les propriétés médicinales de l’harpagophytum, la griffe du diable

Anti-inflammatoire, analgésique, antiphlogistique, les vertus de l’harpagophytum sont nombreuses. L’harpagophytum, la griffe du diable, est utilisé aussi par les sportifs.


Des vertus phytothérapiques chez l’harpagophytum ou "griffe du diable"

L’harpagophytum est une plante dont les vertus phytothérapiques sont très utilisées par les sportifs, mais également par les personnes souffrant des articulations. Appelée également « griffe du diable » ou « racine de Windhoek », cette plante de la famille des pédaliacées ou pedaliaceae et dont le nom scientifique est « harpagophytum procumbens » est aussi considérée dans la médecine comme étant de la cortisone végétale. Elle contient de l’harpagoside en grande quantité, et principalement des glucosides iridoïques, de l’harpagoquinone, des phytostérols, des sucres ainsi que des flavonoïdes. Par ailleurs, l’harpagophytum est un végétal riche en sels minéraux comme le calcium, le phosphore, le magnésium, ou encore le fer et le silicium, en plus de contenir plusieurs vitamines telles que le bêta-carotène, B1, B2, B3, B5, B9, B12, et C.

Les propriétés thérapeutiques de l’harpagophytum, la griffe du diable

Cette herbacée vivace, originaire des régions semi-désertiques sud-africaines, est mondialement réputée pour ces vertus thérapeutiques qui agissent sur les plusieurs problèmes articulaires en améliorant notamment la mobilité des articulations, sans toutefois exercer une action sur le système nerveux central. L’arthrose, l’inflammation articulaire, les maux de dos, les douleurs aux genoux ou au niveau de la hanche et de nombreux autres troubles musculosquelettiques peuvent donc être traités par des extraits de la griffe du diable. Ainsi les sportifs utilisent les préparations à base d’harpagophytum pour soigner les tendinites ou pour faciliter le repos musculaire et de surcroit, avoir une meilleure récupération après les séances d’entrainement. Notons que les propriétés inflammatoires et analgésiques de la griffe du diable sont essentiellement dues à la présence d’harpagosides dans ses cellules.

L’harpagophytum est également utilisé pour ses actions digestives

Outre ses propriétés anti-inflammatoire, analgésique et protectrice de cartilage, la griffe du diable est également connue pour ses actions digestives sur le foie et les reins. Elle favorise notamment l’élimination de l’acide urique qui fait partie des grands responsables de certains processus inflammatoires tels que la crise de goutte. Même si, pour en bénéficier pleinement, elle est davantage recommandée pour les traitements de fond qui durent au moins deux mois que pour les cas de crise. Par ailleurs son utilisation n’est pas sans risque d’effets secondaires pour certaines personnes. Des complications gastro-intestinales ou des allergies peuvent survenir, de même que des interactions avec certains anticoagulants ou médicaments cardio-vasculaires ne sont pas à exclure. Les régions où il est possible de trouver des cultures d’harpagophytum sont les pays sud-africains que sont la Namibie, le Botswana, l’Afrique du Sud, l’Angola, mais également Madagascar.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0