Accueil > Huiles essentielles utilisation > Soulager l’algoménorrhée avec les huiles essentielles

Soulager l’algoménorrhée avec les huiles essentielles

jeudi 19 janvier 2012

Soulager l’algoménorrhée avec les huiles essentielles

Beaucoup de femmes connaissent ce problème prémenstruel. L’algoménorrhée ou dysménorrhée désigne les douleurs au bas de l’abdomen qui accompagnent les règles. C’est durant les périodes de fluctuations hormonales que les règles sont les plus douloureuses et bon nombre de femmes sont touchées, certaines vont même jusqu’à arrêter toute activité. Forte heureusement, des méthodes naturelles peuvent aider la gente féminine à mieux vivre ce moment incommodant.


Les symptômes de l’algoménorrhée

Elles apparaissent avant l’arrivée des règles et peuvent durer jusqu’à trois jours. Douleurs spasmodiques, crampes, nausées, maux de tête, diarrhée et sensation de faiblesse en sont les principaux signes. Lorsque la douleur se propage vers le bas du dos et les cuisses, le malaise devient un handicap qui empêche toute concentration et interpelle un repos immédiat. De même, les vomissements fréquents et la perte d’appétit conduisent rapidement à un état de faiblesse qui oblige à cesser toute activité, professionnelle, scolaire ou autre. Ce qui à la longue, pourrait avoir un impact psychologique sur la personne qui en souffre.

Les facteurs des règles douloureuses

La dysménorrhée est souvent héréditaire. Il est rare qu’un cas isolé soit relevé dans une famille. Les personnes à risques sont généralement celles qui ont été pubères précocement, c’est-à-dire avant 11 ans et celles qui ont un excédent de poids. D’autres facteurs éthologiques peuvent favoriser les règles douloureuses. L’état d’anxiété, le stress, la dépression, l’alcool, le tabac peuvent avoir une incidence sur les menstruations. Le manque d’exercices physiques est aussi l’un des facteurs de l’algoménorrhée.

Prévention de l’algoménorrhée

Une rectification du régime alimentaire pourrait avoir un effet bénéfique sur les menstruations, notamment la réduction de la consommation d’aliments pouvant favoriser la production de prostaglandines pro-inflammatoires comme les sucres raffinés, les viandes rouges, les graisses végétales. Une meilleure gestion du stress est aussi à préconiser, car les hormones du stress favorisent énormément la production de prostaglandines pro-inflammatoires.

Massage aux huiles essentielles

L’efficacité de ce traitement n’est plus à prouver. Plusieurs recettes d’huile de massage anti-dysménorrhée sont proposées pour mieux vivre les périodes menstruelles. Vous pouvez masser les zones où la douleur plus forte, principalement le bas du ventre, avec une dizaine de gouttes de mélange d’huile essentielle de camomille noble, de lavande aspic, de basilic exotique et d’huile végétale de Candula. Pour 50 gouttes d’huile de base, mettez 10 gouttes d’huiles essentielles de lavande et de camomille puis 30 gouttes pour le basilic.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0