Accueil > Huiles essentielles > L’huile essentielle d’épinette noire (Picea mariana)

L’huile essentielle d’épinette noire (Picea mariana)

jeudi 19 mars 2015

L’huile essentielle d’épinette noire (Picea mariana)

L’épinette noire ou Picea mariana est une plante originaire du Canada, aux multiples dénominations comme sapinette noire ou Picea negra. L’huile essentielle est extraite par distillation de ses aiguilles avec entrainement à la vapeur d’eau. Le liquide obtenu est limpide et mobile, de couleur jaune ou vert pâle, avec une odeur aromatique, boisée et fraîche.


L’huile essentielle d’épinette noire possède de multiples vertus en relation avec ses constituants biochimiques. L’huile, alors composée de 43% d’esters terpéniques comme l’isobornyle et l’acétate de bornyle, et de monoterpènes comme l’alpha-pinène à 16%, le camphène à 15%, et une petite part de le delta-carène, de limonène, de myrcène, de santène, de tricyclène et de sabinène, possède des effets thérapeutiques notoires.

En pharmacologie, elle est exploitée pour ses propriétés neurotonique, anti-inflammatoire, antifongique, antibactérienne et antiseptique. Elle a une action positive sur la fatigue et les coups de pompe. Dans ce cas, il faut 2 ml d’épinette noire pour concocter un mélange avec 2 ml d’huile essentielle de pin sylvestre, 1 ml d’huile essentielle de menthe poivrée et 1 ml d’huile essentielle de sapin baumier. Le tout s’applique sur le plexus solaire et sur la longueur de la colonne vertébrale en friction énergique, matin et midi pendant sept jours.

Ensuite, comme l’huile d’épinette noire est mimétique de la cortisone, elle potentialise l’effet des médicaments anti-inflammatoires dans le traitement de l’eczéma sec, de la sclérose en plaque, des maladies rhumatismales musculaires et d’un bon nombre de pathologies des voies aériennes.

Dans ce cas, 0,5 ml de l’huile essentielle d’épinette noire est utilisée en association avec 1,5 ml de chacune des huiles essentielles de ravintsare, de ciste ladanifère, de tea tree, de palmarosa et de laurier noble. La composition se prend avec une cuillère à café d’huile d’olive à raison de deux gouttes trois fois par jour et s’applique aussi sur la peau du dos, le matin et le soir pendant trois semaines.

Les propriétés antifongiques de cette huile lui confèrent sa place dans le traitement des mycoses cutanées dues à Candida et ses propriétés antibactériennes en font un médicament de choix pour le traitement des bronchites et des sinusites. Les parasitoses intestinales dues aux ankylostomes et aux lamblias trouvent également leur remède dans l’huile d’épinette qui est alors ingérée avec un morceau de sucre.

Malgré ces bienfaits qu’elle peut apporter à l’organisme, l’huile d’épinette noire reste déconseillée chez la femme enceinte, surtout pendant le premier trimestre de la grossesse, moment où les organes du fœtus sont mis en place.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0