Accueil > Huiles essentielles > L’huile essentielle de thym, très prisée en phytothérapie

L’huile essentielle de thym, très prisée en phytothérapie

lundi 27 février 2012

L’huile essentielle de thym, très prisée en phytothérapie

Si le thym est réputé pour sa capacité à relever le goût de nos
petits plats, on ignore parfois qu’il fournit une huile essentielle
aux mille vertus. Découvrons ce que la plante et son essence réservent
de bon pour notre organisme.


Le thym, une plante aux nombreuses propriétés

Tiré de son vrai nom thymus, le thym est également appelé serpolet.
Les parties de la plante utilisées sont les extrémités des tiges, les
fleurs et les feuilles. A la base, le thym est catégorisé parmi les
plantes aromatiques et est très prisé dans le monde culinaire pour
relever le goût des plats. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il est
aussi une plante médicinale utilisée dans les bonbons ou les tisanes.
On lui attribue des vertus anti-inflammatoires, régénérantes et
cicatrisantes.

Consommé en décoction ou en infusion, le thym a pour
effet de drainer le foie, de désinfecter les voies digestives, de
traiter les infections respiratoires et de soigner les inflammations
des gencives. Tonifiante, la plante est idéale en cas de fatigue
intellectuelle ou physique. Elle vient à bout des insomnies et s’avère
un allié efficace contre les angoisses et les insomnies. Par ailleurs,
le thym est un remède contre les sinusites et les rhinites. Avec ses
effets anti-tussifs, sa consommation est plus particulièrement
recommandée en cas de maux de gorge, de refroidissement, de grippe, de
bronchite et de toux.

L’huile essentielle de thym, un trésor de bienfaits

L’huile essentielle de thym est particulièrement concentrée en thymol,
une variété de phénol. L’essence serait donc un antiseptique puissant
utilisé principalement pour traiter les infections pulmonaires. Par
ailleurs, on fait appel à l’huile essentielle de thym pour soulager
les toux quinteuses de l’emphysème et de la coqueluche, ainsi que pour
diminuer les sécrétions nasales grâce à sa capacité à agir sur la
rhinorrhée.

L’essence de thym agit également de manière bénéfique sur
l’appareil digestif et, associée au charbon intestinal, elle remédie
aux problèmes intestinaux, soigne l’aérophagie et limite les
ballonnements. Vermifuge efficace, on l’utilise aussi pour venir à
bout des vers intestinaux. Par ailleurs, grâce à ses propriétés
antivirales, l’huile essentielle de thym prévient les récidives de
zona ou d’herpès, agit contre les pertes blanches et résout
l’interruption momentanée des menstruations.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0