Accueil > Phytothérapie > La phytothérapie, peut-on l’utiliser chez l’enfant ?

La phytothérapie, peut-on l’utiliser chez l’enfant ?

lundi 1er février 2016

La phytothérapie, peut-on l'utiliser chez l'enfant ?

Se soigner avec les plantes est souvent perçu comme étant une médecine naturelle et l’on a tendance à croire qu’elle est sans danger pour les enfants. Erreur ! La phytothérapie doit faire l’objet de certaines précautions, car les principes actifs peuvent parfois avoir des effets toxiques sur les petits.


Les applications locales possibles, mais avec précaution

Certains parents pourraient être tentés de penser que les applications locales sont sans risques contrairement à l’ingestion. Un tel raisonnement doit être écarté dès lors qu’il s’agit d’un enfant. Toutes les plantes ne peuvent pas être appliquées sur la peau d’un enfant. Il faut prendre les précautions spécifiques à chaque plante, car il peut y avoir des restrictions d’âge et autres contre-indications. Pour cela, mieux vaut avoir l’avis d’un expert ou de votre pharmacien.

La phytothérapie par voie orale chez les enfants

En ce qui concerne la phytothérapie par voie orale chez les enfants, une seule règle à respecter : ne jamais y avoir recours sans l’avis d’un professionnel ou d’un médecin.

D’une manière générale, il n’existe pas beaucoup de plantes que l’on peut utiliser par voie orale pour le traitement des enfants en bas âge, notamment en dessous de trois ans. Les fruits de fenouil peuvent par exemple être utilisés pour calmer les maux de ventre.

Entre trois et six ans, les troubles du sommeil et la nervosité peuvent être traités à l’aide d’aubépine. Le jus de canneberge permet de traiter les infections urinaires tandis qu’une toux sera calmée par la guimauve.

Entre six et douze ans, toujours avec l’avis d’un professionnel, on peut apaiser une toux grâce au thym ou la constipation avec des graines de psyllium.

Attention aux huiles essentielles et produits à base de menthe !

En tout état de cause, il est fortement déconseillé d’utiliser les huiles essentielles chez les enfants à moins d’en avoir eu une prescription médicale, car elles peuvent être très toxiques. L’avis d’un médecin est notamment recommandé avant toute utilisation d’huile essentielle de cannelle, de menthe poivrée, de girofle, de thym, de muscade ou d’origan.

Quant aux produits à base de menthe, évitez autant que possible son utilisation si votre enfant est âgé de moins de quatre ans, et d’autant plus s’il est convulsif. La menthe pourrait être à l’origine d’un risque d’apnée réflexe par spasme du larynx.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0