Accueil > Précautions d’utilisation et dangers > 5 huiles essentielles à éviter absolument pendant la grossesse

5 huiles essentielles à éviter absolument pendant la grossesse

jeudi 22 février 2018

5 huiles essentielles à éviter absolument pendant la grossesse

Lorsque vous attendez un bébé, certains médicaments sont à proscrire. Les huiles essentielles peuvent également représenter un danger à la fois pour votre santé et celle du fœtus. Si certaines de ces huiles sont permises à partir du quatrième mois, d’autres sont interdites tout au long de la grossesse. En voici 5 à éviter absolument.


L’huile essentielle de menthe poivrée

Nausées, migraines ou encore douleurs du dos, les petites gênes liées à la grossesse sont multiples. Un produit massant additionné à quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée aurait rapidement atténué le problème, mais cette huile est déconseillée aux femmes enceintes. Puissant antalgique, stimulante, anti-nauséeuse… ces propriétés sont certes intéressantes, mais le risque d’hypertension est encore plus grand.

L’huile essentielle de persil

Le persil est une plante présente partout en Europe. Tellement commune que l’huile essentielle de persil est comme une évidence. Inhaler ce produit réduirait l’angoisse, le stress, la nervosité et aiderait même à mieux dormir. Mais en cas de grossesse, ce produit est à bannir. Non seulement cette huile contient des neurotoxines à forte concentration, mais est également abortive.

L’huile essentielle d’origan

Les femmes enceintes sont souvent sujettes au mal de dos, notamment durant les derniers mois de la grossesse. Si vous appréciez les massages relaxants pour apaiser vos douleurs, veillez à ce que le produit massant appliqué ne contienne pas d’huile essentielle d’origan. Votre peau risque d’être irritée et la pénétration de cette huile toxique dans votre organisme pourrait mettre en danger votre bébé.

L’huile essentielle de camphre

L’huile essentielle de camphre aide à stimuler la circulation sanguine, et donc apaiser les jambes lourdes durant la grossesse. Cependant, même diluée avec une autre huile végétale, les éventuelles complications de son utilisation ne sont pas moindres. Comme l’huile essentielle de persil, celle de camphre peut provoquer un avortement non désiré.

L’huile essentielle d’ylang-ylang

En application cutanée, l’huile essentielle d’ylang-ylang peut avoir des effets positifs sur les contractures et problèmes musculaires des futures mamans. Toutefois, il faut se méfier de celle-ci, car telle l’huile essentielle de menthe poivrée, elle est hypotensive, ce qui n’est pas forcément bon pour le bébé.


2008-2018 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0