Accueil > Phytothérapie > L’amande et ses multiples vertus

L’amande et ses multiples vertus

lundi 27 février 2012

L'amande et ses multiples vertus

Grâce à sa multitude de vertus, le fruit de l’amandier plus connu sous
le nom d’amande est très prisé en phytothérapie. Découvrons
sans plus tarder les multiples propriétés de cet aliment naturel.


Les bienfaits de l’amande sur l’organisme

On associe à l’amande un grand nombre de bienfaits. Le fruit serait
bénéfique pour la peau et le cœur, mais également pour la circulation
sanguine. En application externe (huile d’amande douce), l’amande
soulage les brûlures légères et les eczémas secs en plus de nourrir la
peau en profondeur. Pour le cœur, l’amande contient de l’arginine qui
favorise la vasodilatation. Le risque cardio-vasculaire est limité de
moitié avec une consommation d’amandes à raison de cinq fois par
semaine, et de 25 % pour une consommation hebdomadaire.

Par ailleurs,
le fruit aurait la capacité de diminuer le risque de calcul biliaire
et de diabète, ainsi que le risque de cancer de côlon. En consommant
une amande, on profite de fibres abondantes, de vitamines E, B et A
ainsi que de divers minéraux et nutriments, plus particulièrement de
calcium, potassium, fer, soufre, cuivre, zinc, phosphore, manganèse et
magnésium. L’amande est un aliment riche en antioxydants, elle est
donc efficace pour prévenir l’apparition de maladies dégénératives
comme l’Alzheimer ou Parkinson. Enfin, le fruit améliore le transit et
régule la tension sanguine, notamment en cas d’hypertension.

Quand doit-on consommer des amandes ?

Au niveau diététique, l’amande est fortement recommandée pour avoir un
meilleur contrôle de son poids. Définie en tant que complément
alimentaire naturel, elle sert à prévenir l’obésité. De plus, sa
mastication favorise le sentiment de satiété. Il est également
conseillé de consommer des amandes en cas de troubles physiologiques
comme les crampes musculaires, la peau squameuse et déshydratée, mais
aussi en cas d’excès de cholestérol, notamment de type LDL.

Les
personnes souffrant de dénutrition ou ayant des difficultés à
s’alimenter trouveront en l’amande un aliment bénéfique, assez riche
en protéines de haute qualité pour couvrir un besoin ponctuel. La
consommation de l’amande est également recommandée pendant la
grossesse et l’allaitement. Pour profiter de ses bienfaits, on peut
consommer l’amande fraîche (au début de l’automne et à la fin de
l’été), en poudre, effilée ou grillée. Attention cependant aux risques
d’allergie et à la consommation excessive qui pourraient se solder par
des résultats catastrophiques.


2008-2017 Huiles essentielles - Aromathérapie
Plan du site | Contact | RSS 2.0